Ostrea

L’éloge de nos Gevrey-Chambertin

 » A Gevrey, les lignes du paysage grandissent, se dénudent et se simplifient dans une austère ampleur. Le vignoble y devient une immense nappe continue.
De la montagne, de ses friches, de ses rochers, de ses chaignots, descendent les versants réguliers, au mouvement juste et doux comme si la nature les rythmait au geste humain.
Sur ces grands pans nus, le soleil qui se lève impose sa vertu et sa gloire.
Et c’est sur ces pentes pierreuses et ensoleillées, où affleurent, riches de rouges sels de fer, les premières marnes à « Ostrea Acuminata » et les premiers rochers du jurassique, que se sont établis les grands crus, orgueil du vignoble bourguignon. »
Gaston Roupnel

Notre terre, notre terroir est le principe et la fin de notre travail de vigneron.
Principe puisque que tout naît de cette terre, fin puisque tout conduit à elle et au vin, terre rendue lumineuse, révélée et incarnée dans le corps, le coeur et l’esprit de l’amateur.
Marquée du sceau de la petite huître fossilisée Ostrea Acuminata, que l’on trouve sous notre «fessou»1, cette cuvée de Gevrey-Chambertin, est issue de nos plus vieux finages de Gevrey, des plus vieilles vignes de notre domaine. Ces lieux à Ostrea sont pour la plupart situés sur le coteau de Brochon. Sur la parcelle de Dérée ou de Champérier par exemple, qui appartient à la famille depuis 1860 et où l’on trouve la plus vieille vigne du domaine2.

Ostrea est au domaine, la substance et l’esprit de nos meilleurs Gevrey. Un Gevrey au plus profond de ses terroirs, puisque nous rencontrons cette Ostrea fossilisée dans nos plus vieilles parcelles, un Gevrey au plus proche de ses traditions, puisque Ostrea, est aussi notre compagnon saisonnier, témoin permanent de notre travail vigneron.

Venez à la rencontre de notre Ostrea, vous y découvrirez sans doute une perle rare, témoin du beau, du bon et du vrai!

Ostrea domaine TRAPET
2 ha 50 ares, 4 parcelles, la plus vieille plantée en 1913

1 le fessou est la pioche du vigneron, cet outil essentiel qui accompagne le temps et les jours, donne aussi la mesure de la surface de nos terroirs. Aujourd’hui encore nous parlons en ouvrées ou en fessourrées, surface qu’un vigneron pouvait bêcher en une journée: 1/24 hectare ou 4,28 ares.
2 mon grand père Louis, au lycée Carnot à Dijon pendant la guerre 14-18, ne se souvenait pas de l’avoir replantée.

Content

Contactez nous

Tel:03 80 34 30 40
Fax: 03 80 51 86 34
Email: message@trapet.fr

53 Route de Beaune
21220 Gevrey-Chambertin

Mentions légales | Réalisation : Rouge Cerise