2017 : La belle année!

2017

Gevrey Stones!

Un millésime lumineux

Après un millésime 2016 si capricieux et si cruel, nous espérions, nous rêvions d’un 2017 moins éprouvant.Dans sa grande bonté, la nature su partiellement écouter notre supplique…

Cette lumière irradiante, longtemps nous nous en souviendrons… Mais une succession d’événements climatiques des plus inédits, dont il faudra sans doute s’accoutumer dans les années à venir, nous rappelle que la Bourgogne se situe à la confluence, au carrefour de cultures multiples et de climats variés…

Nous le savons, le vin exprime à la fois son lieu d’origine mais également le temps qui a bercé sa naissance. Le vigneron contemplatif en communion avec la nature, se doit d’accueillir avec sensibilité ces influences climatiques fortes.

Une fois encore, 2017 ne déroge pas à cette règle mais il fut, de plus dès sa naissance marqué du sceau de la solidarité:Un hiver sec et froid s’installe, ce bel hiver bourguignon qui enveloppe les choses et les êtres nous permet d’avancer la taille rapidement. Les sécateurs sont définitivement rangés à la fin du mois de mars.

Au mois d’avril, comme nous l’observons de plus en plus fréquemment, le débourrement est très précoce.La vigne stimulée par des températures particulièrement douces, connaît alors une véritable explosion. Rien ne semble pouvoir freiner son élan. Les bourgeons que nous observions dès la fin mars se développent et déjà les premières feuilles s’exposent au soleil printanier…

Le magnifique chatoiement de végétation se détachant de la terre encore vierge, la pousse très active de nos petits bourgeons, loin de nous rassurer, nous inquiète…La cruauté du gel du millésime précédent nous revient en mémoire…

Notre communauté vigneronne réalise l’horreur d’une nouvelle gelée et se mobilise massivement…Le 30 avril, après trois nuits de veille active à brûler de la paille de façon à créer une barrière de fumée protectrice, le spectre de la catastrophe s’éloigne enfin.Cette sérénité retrouvée amplifie notre volonté, notre désir de faire beau et bon. Les sols sont choyés, notre cavalerie motorisée harnachée d’outils aratoires aussi doux qu’efficaces et soutenue par l’escouade de fantassins «dégrimonne1» les derniers liserons récalcitrants… Rien n’est trop beau pour cette future mariée qu’est la vigne.

Une floraison éclair!Les conditions toujours aussi lumineuses et chaudes favorisent la floraison qui est entièrement «passée» en Chapelle à la fin du mois de mai. C’est du rarement vu, elle n’aura duré que 3 jours!A peine avons-nous eu le temps de pulvériser à dos notre silice de corne (501) que les baies grossissent déjà pour se fermer entièrement autour du 20 juin. Ce niveau de précocité nous rappelle furieusement 2009.Le temps s’accélère encore! Les températures caniculaires du mois de juin précipite le cycle végétatif et les premières baies sont vérées dès la mi-juillet.La vigne se fait alors fougueuse, et nous avons bien du mal a contenir son impétuosité! Le geste des «accoleurs 2» se doit être tout à la fois ferme et délicat, tant cette plante volubile est fragilisée par sa croissance rapide!A ce stade, l’eau se fait plus rare ce qui renforce l’épaisseur et la régularité des pellicules de nos petits raisins. Comme nous l’avions constaté la sortie de raisins est généreuse et les grappes restent saines et concentrées…Tout semble aller pour le mieux, mais une série d’orages à la fin du mois de juillet vient troubler nos espoirs les plus exquis. Le redouté botrytis ne parvient cependant pas à s’installer tant les peaux sont durcies et épaissies par le soleil.

Août est de la même fibre, chaud et lumineux! Les fondations d’un millésime joyeux et prodigue sont solides….L’équilibre à la veille des vendanges: Cependant, avec un tel ensoleillement*, certains finages filtrants, commencent à présenter des signes de sécheresse.

La maturité se ralentit et même si la teneur en sucres arrive à son terme dès la fin d’août, nous restons fidèles à l’adage bourguignon «vendanges tôt, vendange tard, vendanges tard, vendanges tôt!» Les raisins sont en effet, gorgés de sucres mais leur maturité phénolique est encore imparfaite, nous patienterons encore…

Mardi 5 septembre, veille de vendanges: le bel ordonnancement!
Les vendangeurs se mettent en ordre de marche!
En cuverie, le bourdonnement s’amplifie. Nos trieurs, contemplatifs,admirent le génie de cette année généreuse! Qu’ils sont beaux ces petits pinots gorgés de lumière aux pellicules épaisses.

L’état sanitaire est proche de la perfection, les pépins et les rafles sont bien lignifiés. Aussi, nous décidons de les poser délicatement en cuve sans les érafler.

La cuvée de Chambertin par exemple, est composée de 90% de raisins entiers. Signe des temps, cet itinéraire, cet accompagnement essayé pour la première fois au domaine en 2003, était peu usité à Gevrey autrefois, il est aujourd’hui devenu incontournable…

Les vinifications sont abordées avec beaucoup de sérénité. L’extraction,lente et régulière, est soutenue par une fermentation très progressive. Cette cinétique fermentaire si particulière, est un phénomène distinctif que l’on remarque lorsque les baies sont «rôties» au soleil. Le sucre est en effet contenu dans les petits grains et ne se délivre que très graduellement jusqu’à la fin de la cuvaison, offrant aux vins futurs une structure fine et racée.
Aujourd’hui, ces vins en bouteilles, nous enchantent par leur naturel et leur grande générosité. Aujourd’hui, nous vous invitons à venir les découvrir au domaine.

«Le soleil, avec toutes ces planètes qui gravitent sous sa gouverne, prend encore le temps de mûrir une grappe de raisin, comme s’il n’y avait rien de plus important.»

Galilée 1622

1Patois bourguignon terme souvent utiliser par Roupnel: arracher les mauvaises herbes en les sarclant avec une raclette… 2 les vignerons qui attachent et relèvent la vigne 3 la normale à Dijon se situe autour de 1250 heures d’avril à septembre, en 2017 nous avons eu 200 heures de plus…

Content

Contactez nous

Tel:03 80 34 30 40
Fax: 03 80 51 86 34
Email: message@trapet.fr

53 Route de Beaune
21220 Gevrey-Chambertin

Mentions légales | Réalisation : Rouge Cerise